Association Cholïambe


déboires

0 appréciations
Hors-ligne
Je suis licencié, pour le motif d'avoir entretenu une relation épistolaire avec une commerçante du village où je travaille, la dame  a eu peur de ma passion,elle s'en est plainte à la gendarmerie, débonnaire l'officier qui m'a reçu m'a dit qu'il ne fallait pas me mettre dans cet état, j'étais inquiet, j'étais victime de la solitude, je suis tombé amoureux, c'est normal, mais il ne faut pas recommencer,  j'ai promis etc 
lors de mon entretien préalable à mon licenciement, j'étais accompagné, le patron a eu le toupet de me dire que l'affaire avec la dame c'était mes affaires personnelles, qu'il me licenciait pour des fautes de délivrances etc alors que j'ai subi sa foudre le jeudi 10 septembre et le vendredi 11 septembre où il m'a repris les clefs et m'a dit de ne pas me présenté à l'officine le samedi 12,  etc
une histoire à dormir debout, une terrifiante affaire, !!

Je ne renie rien de ce que j'ai écrit JE PENSE A TOI et A LA FOLIE, j'éprouve toujours beaucoup de tendresse pour DOMINO, s'il vous plait publier ces textes, LYONEL reste anonyme, votre revue est libératoire, j'en ferai la publicité mais surtout pas pour ce que j'écris
Le livre, la littérature a toujours été pour moi un instrument de survie, lire c'est R2SISTER  
lyonel

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres